Pour nos Clients

Notre site web est en évolution – et nous souhaitons développer une Foire aux Questions sur notre fruit comme outil de référence. Si vous avez une question, envoyez-la nous, et nous ferons de notre mieux pour y répondre, et afficher cette nouvelle information ici. Entre-temps, voici surement notre top trois :


 1) Qu’est-ce qui fait de vos bananes des bananes équitables (Fairtrade) ?

Nos bananes sont certifiées par Fairtrade International, et donc en tant qu’acheteur, nous devons respecter deux critères à la base : 1) payer au moins un prix plancher, toute l’année, peu importe le prix du marché et 2) contribuer aux communautés avec lesquelles nous travaillons c’est ce qu’on appelle la prime sociale, ou prime Fairtrade, elle sera utilisée dans des projets de développement communautaire et d’amélioration des conditions de travail. Ces deux critères-là sont établis par Fairtrade International et sont publiés de façon très transparente sur leur site web : http://www.fairtrade.net/standards.html. Notre entreprise est sujet à des vérifications ponctuelles par Fairtrade Canada, et en cas de non-conformité, nous pouvons perdre notre certification.

Nos producteurs, eux, doivent aussi obtenir la certification Fairtrade, et doivent aussi respecter certains standards, principalement en lien avec les bonnes pratiques de relations industrielles, la gestion transparente et démocratique, l’équité des sexes et le respect de l’environnement. Tout comme nous, ils subissent des vérifications ponctuelles et perdront leur certification en cas de non-conformité.

2) Pourquoi devrais-je choisir une banane bio : sa pelure me protègera des pesticides, non ?

Chez Equifruit, nous voyons trois éléments en jeu pour chaque banane qu’on importe. D’abord, il y a vous, le client canadien, qui aura peut-être choisi une banane bio pour ne pas ingérer des résidus de pesticide, et ceci est un choix valable. Mais il y a plus que nous dans l’équation – il y a aussi la personne qui a travaillé pour produire cette banane. Et même si une banane a une pelure qui vous protégera en partie des pesticides, le travailleur sur la bananière est exposé à des quantités significatives de pesticide, et ne profite pas d’une belle pelure de banane qu’il peut retirer à la fin de sa journée de travail. Donc, c’est lui le deuxième élément. Nous voulons nous assurer que personne ne soit tombé malade à cause de conditions de travail malsaines pour qu’on puisse profiter de fruit bon marché. Et finalement, le troisième élément, c’est bien sûr les plantations elles-mêmes : il y a des étendues d’anciennes bananières en Amérique centrale qui ont été si fortement arrosées de pesticides que la terre n’est plus utilisable.

Ceci dit : il existe des bananes équitables mais produites sous la culture conventionnelle. Nous n’en avons pas encore au Canada, mais nous savons que sous les normes Fairtrade de l’agriculture conventionnelle, la liste des pesticides est très restreinte, et que la santé et sécurité du travailleur est au premier plan.

3) J’ai entendu parler d’une maladie qui va dévaster la culture globale de la banane. Est-ce qu’elle affectera vos bananes aussi ?

Oui, en théorie, c’est possible. La banane Cavendish, celle qu’on mange ici en Amérique du nord, est menacée d’une maladie fongique nommée la Maladie de Panama ou « Tropical Race 4 (TR4) ». TR4 aurait déjà affecté des plantations en Asie, et on craint que la maladie puisse se propager dans d’autres coins du monde. La banane est particulièrement sensible aux maladies puisque c’est une plante stérile, qui se développe uniquement à travers le bouturage d’une autre plante, ce qui fait que chaque banane est un clone génétique de toutes les autres bananes.

Même si nous sommes au courant de ce problème, il y a des gens pas mal plus doués que nous qui travaillent à le résoudre, surtout en essayant de trouver une espèce de bananes qui serait résistante au TR4 mais aussi aux rigueurs du processus de l’exportation. Nous suivons le tout du mieux que nous pouvons, et gardons la communication ouverte avec les équipes de qualités de nos producteurs.


Abonnez-vous à notre blogue

Suivez-nous!